google3c6fb9877b6a0b59.html
 

Retraite de méditation jour de l'an

Du 27 décembre 2021 au 1er janvier 2022
A Cornillon sur l'Oule (Drôme)

Dans le silence de l'hiver

Une retraite de méditation de pleine conscience au jour de l'an

Le vrai sens du jour de l'an, en lien avec le solstice d'hiver, est le passage à la nouvelle année, la réinitialisation, la remise à zéro pour amorcer un nouveau départ. En 2021-2022, ce passage revêt encore plus de profondeur, car ce n'est pas seulement une nouvelle année qui démarre, mais un nouveau cycle de notre humanité qui cherche s'initier. L'occasion de laisser derrière ce qui n'a plus besoin d'être porté, et de poser les graines-intentions pour la suite de notre vie. Loin des cotillons et des paillettes de l’agitation du monde, venez vous retirer au cœur du silence et du calme de l’hiver pour entrer dans votre grotte intérieure, vous ressourcer en profondeur et écouter ce que votre cœur a à vous dire.

Pourquoi faire une retraite ?

Pour comprendre le monde, il faut parfois se détourner ;

pour mieux servir les hommes, les tenir un moment à distance.

Albert Camus 

Faire une retraite est certainement le moyen le plus efficace pour approfondir sa pratique ou refaire un plein d'inspiration si notre pratique s'est un peu relâchée. Voici ce qui fait d'une retraite un moment si important sur le cheminement intérieur :

  • un temps pour soi : une retraite c'est d'abord un "retrait", c'est se retirer temporairement de notre monde habituel avec  ses multiples sollicitations (travail, famille, contraintes, etc...), prendre un peu de recul, amener un peu d'espace, pour entrer dans un temps d'intériorité, un temps pour prendre soin en soi de ce qui doit l'être, en particulier de toutes les émotions et souffrances qui pourraient avoir été refoulées. C'est en prenant soin de soi que l'on peut d'autant mieux être ensuite disponible pour les autres.

  • un temps de "vacances" : une retraite c'est aussi un vrai temps de vacances. La simplicité, le cadre inspirant, l'organisation réglée, tout cela permet de se relâcher en profondeur. Il n'y a rien à prévoir, rien à penser, juste à se laisser guider par le rythme de la retraite. C'est un véritable moment de laisser être. 

  • un temps pour se consacrer à la pratique : une retraite c'est un temps dans lequel l'on consacre toute son énergie à la pratique, c'est-à-dire, apprendre à vivre dans la présence à l'instant, non seulement pendant les moments de méditation mais aussi entre les sessions. L'intensité de cet entraînement nous fait grandement progresser dans notre habitude de présence, d'approfondir grandement l'expérience méditative et de repartir avec le pleine d'inspiration pour intégrer cela dans notre vie quotidienne.

  • un temps de réinitialisation de nos habitudes : pendant la durée de la retraite, il est proposé de mettre de côté certaines habitudes néfastes (addiction aux écrans, à la suractivité, aux nourritures compulsives, etc...) et de cultiver de bonnes habitudes. La retraite est donc une bonne façon d'initier un changement dans nos comportements de vie.

A qui s’adresse cette retraite ?

Toute personne ayant déjà suivi un cycle MBSR, ou ayant déjà eu une introduction à la pratique de la méditation (que ce soit par des cours, des stages, des applis comme Petit Bambou ou des vidéos) ou ayant une pratique spirituelle régulière (yoga, tai chi, qi gong, etc...) sera bienvenue dans cette retraite.

Retraite de méditation de pleine conscience

Programme et contenu de la retraite

L'intention de base d'une retraite est de cultiver la pleine présence à chaque instant. Non seulement pendant les différents moments de méditations formelles mais aussi entre les sessions. Chaque instant est un instant d'écoute profonde, de ce qui est à l'extérieur, et de ce qui vit à l'intérieur. Une fois cette intention posée, voici quelques éléments clés du programme :

  • Pendant les sessions, nous alternerons méditation assise et marche méditative (dedans ou en extérieur selon la météo).

  • Le matin nous ferons quelques séquences de yoga en pleine conscience pour mettre le corps en forme.

  • Chaque jour en fin de journée il y a aura un échange et quelques apports d’enseignements.

  • Des entretiens individuels de pratique seront aussi proposés pendant le séjour afin de faire le point sur son expérience.

  • Un rituel sacré pour le passage à la nouvelle année avec ce que l'on souhaite abandonner et des intentions pour initialiser le nouveau cycle.

Pour des conseils complémentaires, vous pouvez lire plus loin dans cette page les paragraphes sur:

Une retraite en silence

Ferme la porte des mots

Afin que la fenêtre de ton coeur puisse s’ouvrir

Et voir ce qui ne peut être vu

Tourne ton regard vers l’intérieur

Et écoute, en silence.

C'est dans le silence extérieur que se réalise le silence intérieur. Le silence est dans notre société souvent associé à un moins, à une privation. Certains d'entre nous ont pu être brimé, voir puni, que ce soit à l'école, ou en famille. Mais le silence volontaire est tout autre. Il est comme un jeûne de la parole. Le silence apaise nos énergies subtiles et notre mental, et ouvre naturellement un espace qui peut écouter et être plus réceptif à ce qui est là. C'est dans le silence du mental que l'on peut véritablement écouter son corps, ses émotions, son coeur, la nature, les autres... Ainsi de ce point de vue, le silence n'est pas un moins, mais c'est un plus d'écoute et de réceptivité.

Dans notre retraite :

  • Nous goûterons ensemble 3 jours de silence plein, hormis les temps de paroles reliées à l’enseignement et aux échanges

  • Nous vous proposerons aussi pendant ces trois jours de faire une expérience “déconnectée”, c'est-à-dire sans utiliser votre téléphone. Il peut être utile d’organiser cela et de bien l’expliquer en amont à votre famille ou dans le cadre de votre travail. Bien sûr, si vous avez des urgences, faîtes au mieux pour que celles - ci ne vous sortent pas trop de la retraite.

Retraite en silence

Lieu de la retraite et hébergement

Le gîte du présent simple est un magnifique gîte en pleine nature situé au bord de la rivière de l’Oule.

Vous séjournerez dans des habitats insolites tout confort. Que ce soit la cabane du hobbit, la cabane du trappeur, la cabane sous les étoiles, vous serez enchantés par ces constructions originales, chauffées grâce à des poêles à bois, éclairés avec l’énergie solaire et disposant chacun de toilettes sèches. Des douches chaudes vous attendront dans le bâtiment principal.

Vous serez logés à 2 par bâtiments. Si vous venez en couple, nous serons heureux de pouvoir vous affecter un hébergement spécial couple. Si vous souhaitez être hébergés avec des personnes particulières vous pouvez nous le faire savoir dans le formulaire d’inscription. Le gîte dispose aussi d’un module adapté aux personnes à mobilité réduite juste à côté de la salle de méditation et disposant d’une douche privative.

Sans spécification particulière les hébergements seront attribués aléatoirement.

La nourriture (végétarienne, bio et locales autant que possible) sera confectionnée par notre hôte. En cas de problème ou d’allergies alimentaires particuliers, merci de nous en faire part, nous ferons au mieux pour avoir des produits de substitution.

Vous pouvez avoir un aperçu du gite du Présent Simple directement sur leur site en cliquant : ici

Le coût de la retraite

Le prix pour la pension complète (incluant les collations de 11h et de 16h00) est de 80 euros par jour, ce qui fait au total pour 5 jours 400 euros (hébergement et nourriture) pour la retraite.

Pour l’enseignement une participation de 180€ sera demandé. En cas de difficultés financières, merci de m'en faire part. Nous trouverons une solution.

Ainsi le coût total de la retraite est de 580 euros.

Inscription à la retraite

Pour s’inscrire :

1) Veuillez remplir le formulaire ci-joint si vous ne l’avez pas déjà fait en cliquant ici : accéder au formulaire d’inscription

2) Envoyer un chèque d’acompte de 100€  à l’ordre du Présent Simple pour la réservation du gîte. Celui-ci ne sera pas encaissé. Merci d’adresser votre chèque à : Pierre Lançon, 47A Montée du Serre, 06390 Contes

Votre place sera définitivement réservée lorsque vous aurez renvoyé le formulaire ci-joint et que l’acompte aura été reçu.

Annulation : 

En cas d’annulation, l’acompte vous sera retourné si vous annulez plus d’un mois avant le début de la retraite. Si vous annulez dans les 30 jours précédent le début de la retraite, et sauf cas de force majeure (décés d’un proche, accident, etc.), l’acompte sera encaissé dans sa totalité.

Contact : 

En cas de besoins ou d’informations complémentaires, vous pouvez me joindre aux coordonnées suivantes :

Pierre Lançon : pierre.lancon@hotmail.fr ou tél : 06 82 51 18 79

Informations pratiques 

  • Lieu de rendez-vous, dates et horaires

Notre retraite se déroulera dans le gîte du Présent Simple à Cornillon sur l’Oule (26510) dans la Drôme provençale. Le rendez vous est fixé le lundi 27 décembre à 17h00 au gîte.

Nous terminerons la retraite le 1er après le repas du midi. Il est aussi possible pour ceux qui le souhaitent de partir avant le repas.

 

  • Transport

Pour ceux qui viennent en voiture, un covoiturage entre les participants sera facilité.

Sachez que je proposerai en covoiturage 7 places au départ de la gare de Nice.

Attention aux transports en commun le 1er janvier qui risquent de ne pas être comme d'habitude. 

Si vous deviez arriver plus tard dans la soirée, merci de nous en informer et nous verrons ce que nous pouvons faire pour permettre votre acheminement jusqu’au gîte.

le%20pr%C3%A9sent%20simple_edited.jpg

L’enseignant de la retraite

photo moi (2).jpeg

J'ai commencé le chemin de la méditation en 1997. J'ai vécu 14 ans dans un centre bouddhiste et j'ai effectué de nombreuses retraites  dont la longue retraite traditionnelle de 4 ans (2002-2006) du bouddhisme tibétain, dont j'ai été  pendant 7 ans jusqu'en 2013 l’instructeur. Depuis 2006, j’enseigne la méditation et guide des retraites, en salle comme en pleine nature.  Je fais mois même entre 1 et 6 mois de retraite solitaire chaque année. Pour ceux qui veulent en savoir plus, voici quelques mots sur mon parcours.

Pierre Lançon

Enseignant de méditation de pleine conscience formé et supervisé par l'ADM

Enseignant de méditation bouddhiste

Accompagnateur en montagne

Sylvothérapeute

Douceur et auto-discipline

 

Certaines retraites répandues de 10 jours mettent l'accent sur une forme de rigidité de la pratique, des horaires, de la posture, du silence, accordant une place essentielle à la discipline extérieure. Ce n'est pas du tout mon approche. Certes la discipline extérieure est importante et offre un cadre nécessaire, mais trop mettre l'emphase sur cet aspect peut induire une forme de rigidité, voir cela peut devenir un objectif en soi : tenir, ne pas parler, ne pas bouger... Malheureusement cette dureté nous empêche d'entrer en lien avec la douceur, la bienveillance (qui n'a rien à voir avec de la complaisance), le relâchement, l'ouverture du coeur. Alors certes, il existe une voie dure, qui fait qu'en atteignant un paroxysme de lutte, parfois ça lâche mais c'est un chemin de souffrance. Une autre vision est possible. Ce n'est pas en amenant du stress à un organisme (corps et esprit) déjà sur-stressé, que l'on va relâcher les tensions. Ainsi sur le chemin spirituel, il y a deux écueils : le premier est l'autocomplaisance et la recherche continuelle du confort. Cheminer demande de se confronter parfois à des expériences inconfortables (peurs, émotions, souffrances, etc...). Sortir de sa zone de confort, c'est donc accepter de vivre ces moments d'inconfort. C'est ainsi que l'on développe notre capacité de résilience et que l'on apprend de nos difficultés. Il est important de comprendre qu'il est de notre responsabilité de faire ce pas et de ne pas toujours chercher à fuir. L'autre écueil sur le chemin est celui de la rigidité, que l'on prend souvent à tord pour la détermination. Etre rigide signifie avoir peur, avoir peur d'être vulnérable, avoir peur d'échouer, avoir peur de ne pas être assez bien, être fixé sur l'objectif de tenir, l'associant à une forme d'orgueil... Agir avec rigidité, non seulement ne permet pas de se relâcher et de libérer ce qui doit l'être, mais va au contraire surajouter de la pression et de la tension au stress qui est déjà présent. Contrairement à ce que beaucoup font, on ne détend pas un muscle en tirant dessus. Au contraire il s'agit de lui faire sentir la confiance qu'il peut se relâcher, dans la douceur. On ne détend pas un enfant qui a peur en lui criant dessus et en lui disant de se taire.  Par exemple, pendant la méditation, si le corps a des douleurs du fait de la posture, il est bien d'essayer de rester un peu avec ces douleurs, en apprenant à se relâcher et à ne pas lutter, mais si ces douleurs deviennent littéralement insupportables, à quoi bon maintenir la posture à tout prix dans la lutte ? Cela est complètement contreproductif, et souvent le bienfait que l'on ressent à la fin est juste celui d'être libéré d'un moment de torture. Je pourrais développer beaucoup sur ce point. Mes nombreuses années d'expériences de retraite, à la fois et personnelles et celles que j'ai guidées, m'ont montré que c'est dans la douceur, le respect des limites, l'autodiscipline, la patience et la persévérance, que l'on peut véritablement relâcher les tensions et que le coeur peut s'ouvrir.

Bien se préparer à une retraite de méditation

 

Une retraite se prépare un certain temps à l'avance afin de pouvoir en profiter au maximum. Voici quelques éléments clés qui vous aideront pour votre préparation :

  • Développer une intention claire de ce que vous souhaitez pour cette retraite. Il est important de donner de la valeur à ce que vous faîtes en se reconnectant à pourquoi cette retraite est importante pour vous. Il est aussi important de partir avec une intention de "déconnexion" de votre téléphone et de vos sollicitations habituelles afin de ne pas être "sorti" de la retraite en se replongeant dans vos stimulations habituelles. Ce temps de retraite que vous vous offrez est précieux et rare, ne le gaspillez pas.

  • Soigner l'atterrissage pré-retraite : de même qu'on n'entre pas dans un jeûne après avoir fait un gros repas le soir, de même il s'agit d'éviter de terminer son travail le vendredi soir complètement stressé et agité et de se retrouver dans une retraite silencieuse stricte le samedi matin pour 8 jours. Il est important autant que possible de se ménager dans les jours qui précèdent un temps de transition incluant un peu de repos, faire des activités qui nous font du bien et nous détendent, réduire les sollicitations non indispensables (sorties avec les amis, etc...) et les distractions (TV, téléphone, etc...). Commencer à prendre un rythme plus naturel ne se couchant pas trop tard. Nous rentrerons avec d'autant plus de fluidité et d'autant moins d'inconfort de sevrage que nous aurons soigné ce temps d'atterrissage.

  • Soigner le temps d'intégration post retraite : de même une fois la retraite terminée, essayer de vous ménager au moins un ou deux jours de sas, pour ne pas brusquement retrouver l'agitation et le stress de la vie quotidienne. Au contraire essayer de prolonger et d'intégrer au maximum l'état de détente et de relaxation que vous avez développé pendant la retraite.

  • Régler au mieux toutes vos affaires familiales et professionnelles avant la retraite : afin de limiter autant que possible toute distractions et interférences, essayer de bien vous organiser avec votre entourage pour que tout soit prévu en votre absence, en les prévenant que vous éviterez de garder allumé votre téléphone mais en les rassurant que vous pourrez être joints en cas d'urgence soit sur votre téléphone soit via l'organisateur.

Une appréhension à faire votre première retraite?

Comme avant chaque expérience que l'on ne connaît pas, il est possible que vous ayez certaines appréhensions à faire votre première retraite. 5 ou 6 jours de méditation, du silence, loin de mon monde habituel, tout cela peut faire hésiter. Et c'est normal. Voici quelques éléments qui pourront je l'espère vous aider dans votre décision :

  • vous serez guidé et accompagné. Vous n'êtes pas livré à vous-même pour une première retraite mais vous bénéficierez du soutien de l'enseignant et de la force du groupe. 

  • peur de ne pas y arriver ? Il n'y a pas d'objectifs à atteindre donc pas d'échec. Une retraite n'a pas d'autres intentions que de vous amener à cultiver la présence à votre expérience à chaque instant. Le simple fait d'avoir fait le pas d'aller en retraite est déjà en soi une grande réussite. Même concernant la posture, vous pourrez bouger, vous allonger et même sortir si vous en avez besoin. Il est même possible de ne pas venir à une session de groupe si un besoin de rester seul ou de vous reposer se fait sentir.

  • difficultés à vous organiser ou problèmes financiers ? la retraite commence bien avant son début formel. Réunir les bonnes conditions extérieures pour entrer en retraite fait partie de la retraite elle-même : parler et s'organiser avec ses proches pour les obligations familiales, organiser son travail en son absence, économiser la somme nécessaire, toutes ces démarches sont aussi un test de notre motivation à véritablement faire une retraite

  • Peur des émotions qui peuvent remonter? Le chemin spirituel demande du courage, méditer demande du courage, faire une retraite demande du courage. Il est une bonté universelle qui fait que nous avons les ressources pour vivre les émotions qui remontent spontanément pendant la retraite. Et nous avons le choisi de nous ouvrir à notre rythme, voir de ne pas nous ouvrir du tout. Enfin nous serons guidé et soutenu par l'enseignant si nécessaire et si nous le demandons.

  • Dans tous les cas, ne vous forcez pas si vous ne le sentez pas encore. Si vraiment vous sentez une résistance, ne forcez pas. Constatez le simplement avec bienveillance. Essayez de sentir en quoi pour vous faire une retraite vous faire peur ? Est-ce la solitude ? La peur de ne pas y arriver ? etc... Peut-être que ce n'est pas encore le bon moment. Vous sentirez l'appel lorsque ce sera le cas.

Une retraite spirituelle est un remède contre la famine de l'âme. Par le silence, la pratique solitaire et une vie simple, l'on commence à remplir le réservoir vide. Cela lève les voiles, dissout les masques et crée un espace intérieur pour le pardon, la compassion et l'amour bienveillant qui sont si souvent bloqués.

David A. Cooper