google3c6fb9877b6a0b59.html
 
La voie de la nature

La Voie de la Nature

Apprendre à évoluer et à  

Méditer dans la Nature

Cycle de 7 sessions en ligne + 1 séance découverte 

Méditer dans la Nature ?

 

La nature vous appelle ?

Vous souhaitez trouver un chemin pour apprendre à méditer et à évoluer avec elle

Sans pour autant vous inscrire dans une approche religieuse ou traditionnelle?

Ce cycle pourra peut-être vous donner quelques clés...

Contenu du cycle "La Voie de la Nature"

Forêt Sylvothérapie

​7 sessions hebdomadaires de 2h30

+ 1 session découverte

(en ligne, via Zoom)

Session découverte (gratuite et sans engagement)

Session 1 : Relaxation et ancrage

Session 2 : Méditations sensorielles (5 sens)

Session 3 : Ouverture, connexion à l'espace, pratique du regard

Session 4 : L'intelligence du coeur, ressentir

Session 5 : La Nature miroir et la boussole du coeur

Session 6 : Les peurs et l'inconfort dans la Nature

Session 7 : Evoluer avec la Nature : un chemin de vie

Méditer dans la nature

Le cycle comprend :

  • Pour chaque session : méditations guidées, échange sur le thème de la session, partages des retours d'expériences de la semaine

  • 1 programme d'exercices entre les sessions avec 20 méditations guidées en audio et des exercices en nature

  • Des supports d'enseignements en pdf formant un manuel de près de 90 pages

  • Etablir sa propre feuille de route pour continuer son chemin après le cycle

  • 1 entretien personnel à l'issu du cycle

Modalités pratiques :

  • Nombre de participants : maximum 12 personnes

  • Coût : 250 euros pour la totalité du cycle (tarif réduit et possibilité de paiements échelonnés me consulter).

Prochain cycle :

 

 MARS-AVRIL 2022

Tous les lundis soirs du 7 mars au 19 avril inclus de 19h00 à 21h30

 

La session découverte (gratuite et sans engagement) de ce cycle aura lieu: 

 lundi 28 février de 20h à 21h30

(sur Zoom)

Inscriptions ouvertes

Cette séance découverte vous permet de voir si le cycle proposé correspond à vos attentes. C'est à l'issu de celle-ci que vous pourrez valider définitivement votre inscription.

Les inscriptions définitives seront attribuées dans la limite des 12 places disponibles en fonction de l'ordre chronologique des inscriptions.

Pourquoi un cycle en ligne ?

Cela peut paraître contradictoire en effet d'organiser un cycle de reconnexion à la nature en ligne ! Alors oui bien sûr l'idéal serait de le faire dans un endroit de nature, en présence et en vrai. Mais se retrouver chaque semaine dans un coin de nature est très compliqué : tant pour ce qui est du temps de déplacement que pour les contraintes de météo propres à chaque saison (pluie, nuit tôt, etc...). Ainsi il m'est apparu beaucoup plus simple et pratique pour tous d'organiser ce cycle en ligne. Les méditations et autres exercices proposées pendant la semaine seront bien sûr à pratiquer autant que possible dehors, mais chacun aura le loisir de choisir le lieu et le moment qui lui convient le mieux pour vivre ce temps d'intimité avec la nature.

Qui suis-je ?

photo moi (2).jpeg

Pierre Lançon

pierre.lancon@hotmail.fr, tél : 06 82 51 18 79

Enseignant de méditation de pleine conscience, supervisé par l'ADM (Association Développement Mindfulness)

Accompagnateur en montagne  (DE AMM) et animateur Nature (BPJEPS EEDD)

Membre de l'Espace Sylvothérapie et de l'Association pour le Développement de la Mindfulness

Formateur en marche consciente, sylvothérapie et méditation dans la Nature pour le CFAM (Centre de Fomation des Accompagnateurs en Montagne)

 

Méditation nature
 

La Voie de la Nature, c'est quoi ?

La reconnexion profonde avec la nature est un chemin vers soi, vers notre nature fondamentale, vers notre coeur essentiel, notre maison véritable.  La nature extérieure parle et enseigne continuellement, non pas au mental avec des concepts, mais au travers de l'expérience directe du cœur. Il n'y a pas besoin de techniques compliquées et élaborées qui induisent souvent trop de mental. Il ya juste besoin d'apprendre à cultiver un état d'ouverture et de réceptivité. La nature fait le reste. Tout dans la nature, depuis les grands éléments (terre, eau, feu, air, espace), en passant par le monde minéral, les plantes et les arbres, jusqu'aux animaux de toute sorte, tout est susceptible de nous guider comme un miroir, nous faisant prendre conscience de ce qui nous constitue en surface,  nos peurs, nos émotions et nos limitations, et révélant  nos qualités fondamentales qui sont en profondeur. Par exemple, la terre, les arbres, les montagnes, la gravité nous enseignent l'ancrage, la stabilité. L'eau la fluidité, qui est absence de lutte et de solidification. Le feu, l'énergie du cœur et de la vie. Le ciel, l'ouverture. La nuit nous dévoile nos propres peurs, en particulier celle de la mort, mais aussi  le calme des profondeurs. Les cycles temporels du jour et de la nuit, des lunes, des saisons nous enseignent les grands cycles de notre vie et de notre expérience. Les enseignements sont innombrables et propres à chacun selon ses besoins. Le point clé de ce chemin de reconnexion profonde est qu'il demande de passer du temps, de véritablement s'immerger dans le monde naturel, pour que la transmutation s'opère, pour que les enseignements s'intègrent dans l'expérience et pas seulement dans la théorie. Plus qu'une simple pratique spirituelle, c'est avant tout un chemin de vie, une façon d'habiter cette Terre qui va transformer progressivement la totalité de notre être.

La voie de la Nature est simplicité. Elle ne requiert pas de s'inscrire dans une nouvelle tradition, une nouvelle école, une nouvelle lignée. Elle ne requiert pas non plus de techniques compliquées, distillées par quelques élites savantes. La voie de la Nature parle avec sa propre langue qui n'est pas celle des mots et des théories. Elle ne demande qu'une seule chose : un cœur ouvert et présent. Et c'est justement sur ce point que la plupart d'entre nous, êtres humains modernes, avons le plus de difficultés. Apprendre à laisser tomber le mental et ses croyances pour redécouvrir l'expérience directe, l'ouverture sensible, cette expérience de fraîcheur et de nouveauté que nous avons tous connus il y a longtemps dans les premières années de notre vie. Et c'est pour opérer cette transition de la tête au cœur qu'il nous faut avoir quelques clés pour ne pas errer en surface et tomber dans les pièges du mental, qui peut tout récupérer et complexifier, y compris ce chemin avec la nature.

4 jalons de la reconnexion à la nature

Comment concrètement commencer ce chemin à partir de là où nous sommes ? C'est justement le propos de ce cycle de vous amener sur ce chemin au travers de 4  étapes clés : 

1.     Relaxation et ancrage : toucher Terre et se détendre (session 1)

Pour commencer ce chemin, il est d'abord nécessaire d'apprendre à relâcher la tension et à se libérer des mécanismes du stress chronique. S'il n'y a pas d'espace en soi du fait de la tension, il n'y aura pas d'ouverture et de réceptivité. Cette étape nous invite aussi à retrouver un ancrage profond : passer de la tête au corps, et ancrer le corps dans la Terre. Nous aborderons ainsi différentes pratiques de relaxation profonde et d'enracinement (grounding ou earthing).

2.     Connexion sensorielle : sortir du mental et rencontrer le monde naturel (session 2)

Beaucoup de pratiques méditatives se focalisent sur le fait de calmer l'esprit en laissant tomber les pensées lorsqu'elles apparaissent. La voie naturelle est beaucoup plus simple, elle nous propose de nous intéresser à autre chose que le contenu imaginaire de notre mental. Elle nous invite à remplacer le flot des pensées par un autre flot d'informations : celui des sens. S'intéresser au monde naturel qui nous entoure. Le point est de tourner intentionnellement notre attention vers la Nature au travers de nos 5 sens. Les 5 sens sont la porte d'entrée du chemin, la première étape de la reconnexion profonde. Revenir dans les sens nous invite à cultiver les qualités d'ouverture, de curiosité, de celui qui redécouvre le monde à chaque instant, ces qualités que nous avons tous vécu lorsque nous étions enfants.

3.     Ouverture, connexion à l'espace (session 3)

L'étape suivante consiste à développer un sentiment d'appartenance à quelque chose de plus vaste que soi. Les pratiques de pleine conscience telles qu'elles sont souvent présentées, peuvent renforcer une certaine dualité, un sentiment de séparation : "je perçois quelque chose d'autre". Dans cette étape, il s'agit d'apprendre à reconnaître l'espace qui nous entoure et qui est aussi en nous. La fleur que je perçois et moi-même se manifestent au sein du même espace, de la même réalité. Les traditions amérindiennes parlent du Grand Esprit. Ainsi ces pratiques d'ouverture sont fondamentales pour entrer dans une expérience de défocalisation, de présence panoramique, dans lequel le sentiment de séparation se dissout peu à peu. Et nous verrons que la pratique essentielle de l'ouverture nous propose de changer notre mode de regard, la façon dont nous utilisons nos yeux.

4.     Le retour au cœur, une présence empathique et intuitive : "ressentir" (session 4)

"L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le cœur"

La véritable présence ne se vit pas dans le mental qui analyse, filtre, conceptualise, contrôle. La véritable présence se vit au travers d'un cœur ouvert, sensible, réceptif, qui perçoit ce qui est au-delà des sens, l'invisible. Les qualités d'un cœur ouvert sont empathie, amour, joie, compassion, gratitude, émerveillement. C'est au travers de l'expérience du cœur que la nature nous enseigne. Comment retrouver cette expérience sensible? il s'agit d'apprendre à nouveau à ressentir. Le ressenti permet un lien direct et intime avec la Nature. C'est aussi la façon de trouver notre véritable guidance, de cheminer en étant à l'écoute de nos intuitions. Et c'est seulement en nous reconnectant au cœur au travers du ressenti, que nous pourrons commencer à entendre l'enseignement subtile que nous murmure la Terre.

Ces 4 étapes ne sont que de simples points de repères, une carte, pouvant aider à entrer sur la voie d'une façon juste et authentique. C'est ensuite le chemin d'une vie, dans une relation directe, personnelle et intime entre soi et la nature.

Cheminer dans la Nature avec la boussole du coeur (session 5)

Comment trouver son chemin sur la Voie de la Nature au travers des 4 jalons précédents : ancrage, ouverture sensorielle, ouverture à l'espace, et ressenti ? La réponse : écouter son coeur. Au plus l'on entre en intimité avec la Nature, au plus l'on entre en intimité avec soi car nous n'en sommes pas séparés. De même que la beauté est dans l'oeil de celui qui la voit, la Nature est le miroir de nos qualités profondes, qu'elle nous révèle. En particulier, ce qui nous attire dans la Nature a quelque chose à nous offrir. C'est aussi l'intelligence des signes et des synchronicités. Mais la Nature peut aussi réfléter nos propres projections, nos ombres, nos peurs, nos conditionnements. Ce qui nous repousse a aussi quelque chose à nous enseigner.

Le chemin de la Nature n'est pas tout tracé. Il est personnel et propre à chacun. Il n'est pas régit par des dogmes ou un système de croyances, mais se découvre au travers de l'intelligence intuitive du coeur.

Nous apprendrons ainsi à recevoir les enseignements la Nature et à cheminer avec la boussole du coeur.
 

Les peurs et l'inconfort dans la Nature (session 6)

Deux des plus grands obstacles à la reconnexion à la Nature sont les peurs et l'inconfort dans la Nature. Si nous souhaitons cheminer en profondeur, il nous faut apprendre à dépasser ces résistances. Qui souhaite s'immerger dans la nature doit à un certain moment faire face à des peurs culturelles, civilisationnelles,  qui ont amené à ce que la Nature, notre maison originelle, soit souvent perçue comme un lieu de méfiance, voire hostile, véhiculant toutes sortes de peurs et d'appréhensions le plus souvent irrationnelles et issues de mythes et légendes construites au fil de notre histoire. Les peurs de la nuit en sont l'un des exemples les plus évidents... Aujourd'hui la nature est de plus en plus humanisée, contrôlée, comme dans les parcs, les jardins, et l'humanité réduit de plus en plus la place du sauvage. Le sauvage, c'est ce qui n'est pas contrôlé, ce qui n'est pas fabriqué. Le sauvage est aussi une qualité de notre nature profonde, libre, spontanée, pleinement vivante. La tendance à vouloir contrôler la nature extérieure se retrouve en miroir à l'intérieur dans notre besoin de contrôle, de certitude, d'ordre ne laissant que peu de place à l'imprévu, à la spontanéité, à l'exubérance et réprimant toutes les énergies émotionnelles. La nature sauvage peut aider l'homme à se reconnecter à sa propre nature profonde, sauvage et libre. Mais pour cela, il est nécessaire de traverser le miroir des peurs.

Un chemin de vie (session 7)

Cheminer dans la Nature n'est évidemment pas le fait de 7 semaines, mais c'est le chemin d'une vie. Tout dans la Nature est susceptible de pouvoir nous enseigner : les 5 éléments sous leurs différentes formes (terre, eau, air, feu, espace), les pierres, les plantes, les arbres, les animaux,... Cheminer dans la Nature, implique la totalité de notre vie : il ne s'agit pas seulement de pratiques et de méditations à cultiver, mais cela concerne aussi notre vision du monde et notre façon de vivre et d'habiter la planète. Nous aborderons également ces différents sujets pendant la formation. 

De nombreux éléments vont nous aider à intégrer la Nature dans notre quotidien : se relier aux cycles naturels, écouter les signes, vivre des temps d'immersion en solitude, élaborer ses propres rituels de passage comme au nouvel an, aux nouvelles lunes ou aux pleines lunes... Tout cela sera aussi évoqué pendant le cycle.

Parmi les enseignements universels que nous offrent la nature, il y a bien sûr l'enseignement des cycles. La vision du monde moderne est celle d'un monde linéaire avec un début et une fin. La vision de la nature et celle des peuples premiers est celle de cycles : des grands cycles, des petits cycles, des cycles individuels, des cycles planétaires, des cycles solaires, lunaires, etc…

L'exemple le plus évident est celui des 4 saisons qui est naturellement en lien avec les phases de la vie : jeunesse (printemps), adulte (été), vieillesse (automne), mort (hiver). Être présent dans la nature pendant ces saisons offrent un précieux support pour clarifier la relation que nous avons aux cycles de notre propre vie. La société moderne tend à promouvoir à outrance la jeunesse (printemps) et la pleine activité (été) mais accueille avec une certaine peur, voir un déni ou un tabou, le cycle de la vieillesse et de la mort. Considérer la mort comme la fin est source de l'un des plus forts conditionnements de notre société moderne. Vivre au contact de la nature nous enseigne la réalité des cycles non pas au travers des mots, mais simplement par la présence. Par exemple les feuilles de l'automne, les arbres morts, les glands qui tombent au sol, les températures qui diminuent, l'intensité lumineuses qui faiblit, tout cela nous enseigne que la vieillesse et la mort font partie du cycle de la Vie etc… Au plus on passe du temps immergé dans la nature aux quatre saisons, au plus l'on s'imprègne naturellement de ces enseignements.

Ces cycles peuvent aussi se retrouver sur une seule journée : l'aube, la journée, le crépuscule, la nuit. Chaque moment de la journée est porteur d'une énergie particulière à laquelle il est possible de se connecter.

Concrètement comment faire pour se connecter à cette nature cyclique ?

Le plus simple et essentiel est de passer du temps dans la nature tout le temps, par tous les temps, en toute saison. S'imprégner de la nature aux quatre saisons, aux quatre grands moments de la journée, lorsqu'il fait beau, chaud, froid, pluvieux, venteux, neigeux, orageux, etc…. Chacun de ces états cycliques est porteur de sa propre dynamique, de sa propre énergie et peut révéler en nous une compréhension intuitive de la nature cyclique de notre propre vie.

Le pouvoir de la solitude dans la Nature

Les cycles dans la Nature

La solitude dans la nature est un élément essentiel sur le chemin de la reconnexion profonde. Rien ne remplace le pouvoir de la solitude dans la nature. Être seul dans la nature est complètement différent d'être en groupe. En groupe, il y a toujours une interaction, avec d'autres êtres humains, qui vont ne serait-ce que par leur simple présence, interférer dans notre relation avec la nature. Lorsque l'on est seul dans la nature, on est seul avec la vie, on peut être pleinement qui l'on est et être accueilli tel que l'on est. Et c'est dans la solitude que nous sont révélés les enseignements les plus essentiels pour notre vie.

De tout temps, dans tous les peuples de la Terre, partir seul dans la Nature pour un temps est l'une des étapes essentielles de la vie d'un homme. La plupart des grands mystiques se sont éveillés dans la nature. Dans la traditions amérindiennes on parle souvent de la Quête de Vision. Les intentions associées à une Quête de vision sont de trois types : 

  • découvrir notre chemin de vie

  • approfondir sa relation avec la Nature

  • réaliser la nature absolue, le divin

Dans tous les cas, il est très précieux de passer du temps seul dans la nature. Il est possible de commencer par quelques heures, une journée, puis progressivement quelques jours voir plus.

Au coeur de la Nature
 

Mon parcours

photo moi (2).jpeg

Pierre Lançon

- Enseignant habilité et supervisé de méditation de pleine conscience (Cycle MBSR, filiation Jon Kabat-Zinn)

- Accompagnateur en montagne (DE AMM)

- Animateur nature (BPJEPS EEDD)

- Membre de l'Espace Sylvothérapie (regroupant les Sylvothérapeutes)

- Membre de l'ADM (Association pour le développement de la Mindfulness)

J'enseigne la méditation et guide des retraites depuis plus de 15 ans, et depuis quelques années je n'organise presque exclusivement plus que des retraites en pleine nature. Mon chemin spirituel a commencé en 1997, j'avais 22 ans, lorsque j'ai rencontré la voie du Bouddhisme tibétain. A la fin de mes études en 1999, j'ai décidé de consacrer ma vie à cette quête intérieure et je suis allé vivre pendant 14 ans dans un centre bouddhiste dans les montagnes de Savoie (Institut Karma Ling). J'y ai effectué de nombreuses retraites dont la retraite traditionnelle de 3 ans qui forme les lamas. J'ai commencé à enseigner la méditation dans ce contexte en 2006 et j'ai été l'instructeur des retraites longue durée pendant 7 ans. En 2013, s'est manifesté en moi un appel intérieur à continuer mon chemin en dehors de tout cadre traditionnel pour revenir dans le temple de la nature. C'est ainsi que ma "quête de nature" a commencé. J'ai reçu l'enseignement et l'inspiration de différents guides et personnes-médecine qui partagent un chemin spirituel en lien avec la Terre. J'ai accompli de nombreuses quêtes de vision et de retraites solitaires en pleine nature en bivouac dont une de un mois en 2018 dans les montagnes sauvages du Colorado qui a profondément changé mon expérience. J'ai mené en parallèle de cela une exploration thérapeutique personnelle (approche CNV et maieusthésie) qui m'a fait réaliser qu'un cheminement spirituel authentique ne peut pas faire fi de la dimension psychologique tant les traumatismes sont fréquents et nombreux dans notre société moderne et conditionnent notre façon de nous relier au monde.

Depuis 2016, j'enseigne la pleine conscience, notamment au travers des cycles de réduction du stress en 8 semaines par la pleine conscience (cycle MBSR, initié par Jon Kabat-Zinn). En tant qu'accompagnateur en montagne et sylvothérapeute, je guide des randos de marche consciente, de sylvothérapie, et des retraites de reconnexion profonde à la nature sur plusieurs jours.

Chaque année, je consacre entre un et six mois de mon temps à une retraite personnelle en pleine nature afin de continuer à apprendre et à évoluer en profondeur.

J'ai aussi traduit en français deux livres qui ont été pour moi une source d'inspiration essentielle (voir ci-dessous Grâce Primordiale, et La Distance Devient Ciel).

La voie est vaste et profonde et je ressens beaucoup d'humilité tant il me reste de choses à apprendre. Mais une chose est sûre, ces années ont ancré en moi une profonde confiance dans cette voie spirituelle naturelle, hors des sentiers battus par les religions et les traditions, une voie qui place le cœur au centre et la nature comme guide. Une voie que j'ai à cœur de partager avec d'autres tant elle me semble vitale pour opérer la mutation profonde de notre monde.
 

Inspirations

Robert and Rachel Olds.jpeg

Robert and Rachel OLDS

Robert et Rachel Olds sont deux purs joyaux cachés. Ils ont passé de nombreuses années en retraite spirituelle dans la nature. Ils ont réalisé l'essence du chemin et partagent la voie primordiale du coeur originel et de la radiance.

www.acircleisdrawn.org

grace primordiale.jpg
la distance devient ciel.jpg
ohki forest.jpg

Ohki FOREST

Femme-médecine, Shaman, originaire d'une tribu indienne du Canada et oeuvrant depuis plus de 35 ans au Chiapas au Mexique pour la communauté Maya et pour créer des ponts entre les peuples de la Terre et l'Occident.

http://www.ohkiforest.com/

dreaming.jpg
return.jpg
stephen harrod.jpg

Stephen Harrod Bunher

Naturaliste et poète, Stephen Harrod Bunher enseigne comment lire dans la nature comme dans un livre ouvert au travers de la perception directe du coeur. Des enseignements rares pour revenir à un mode de perception que l'humain a progressivement abandonné depuis longtemps: ressentir plutôt que penser.

www.stephenharrodbuhner.com

plant intelligence.jpg
secret teachingss of plants.jpg
David abram.jpg

David Abram

Ecophilosophe américain David Abram a beaucoup étudié avec les peuples premiers de diverses traditions. Il décrit avec une immense finesse comment notre humanité s'est éloignée de la nature et ce que les traditions orales des peuples premiers ont aujourd'hui à enseigner au monde moderne.

www.wildethics.org

quand la terre sest tue.jpg
becoming animal.jpg
John Milton.jpg

John Milton

John P. Milton est l'un des pionnier du courant écologique aux Etats-Unis. Il a passé 23 ans en retraite dans la nature et oeuvre sans relâche et avec un dévouement sans faille depuis plus de 60 ans à la préservation de l'environnement et à la transmission d'une voie spirituelle dans la nature.

www.sacredpassage.com

sky above earth below.jpg
reconnection nature.jpg

Avis des participants

 

Ce cycle n'est pas un cycle, c'est un socle pour qui souhaite repartir de zéro avec la nature.

 

Pierre-Rémy P.

Ce cycle "La voie de la nature" est à la fois extrêmement bien conçu, riche, de qualité, documenté et très profond. Il accorde une place importante aux pratiques et aux échanges entre participants. Pierre nous guide tout en douceur, avec beaucoup d'humilité et d'humanité sur le chemin du coeur et de la reconnexion avec le vivant. Ce qu'il partage s'appuie sur une expérience vécue en profondeur. Ce cycle m'a permis de mettre en place de nouvelles pratiques qui vont enrichir mon quotidien et nourrir ma transformation intérieure. Il m'a aussi permis d'oser ouvrir des portes vers des chemins nouveaux.
 

Séphora B.

Cycle enrichissant qui nous guide avec une subtile progression vers une connaissance de soi de plus en plus profonde en brisant délicatement peu à peu nos plus intimes résistances. Sans tomber dans le piège de l'exaltation des bons sentiments ou du retour à une vie de cueilleurs-chasseurs, mais avec une analyse pertinente des conditions actuelles de notre environnement, nous sommes amenés à prendre conscience de l'importance de la Nature comme reflet de nous-mêmes et révélation de l'intelligence du coeur en lien avec la totalité.

Elizabeth T.

Ce cycle ne permet pas seulement de se reconnecter à la beauté et au mystère de la Nature, mais aussi de rouvrir les portes de notre cœur et de nos ressources intérieures.

Constanze C.


Des enseignements précieux, des pratiques simples et puissantes pour retrouver assurément cette connexion avec la nature indispensable à notre vie, y puiser force et énergie et y cheminer pour finalement se retrouver soi-même, retrouver sa Nature d'Être.

Laurence D.

Cette formation a été une révélation pour moi : c'est une mine d'or pour apprendre à cheminer dans la nature, elle est complète, riche en apprentissages et en découvertes, très bien documentée et préparée.

Marina C.

Ce cycle est un véritable cadeau sur mon chemin de vie...
Si on devait résumer: ce cycle est une invitation à ressentir, à se connecter à notre être profond. Comme une boussole intérieure pour cheminer dans la joie, la sérénité et la confiance. Sans oublier une dose importante d'émerveillement et de mystère pour reconnecter à la magie de la vie ! Alors, si vous vous sentez appelé, si vous le sentez au fond de vous: FONCEZ !

Marie B.

Ce cycle sur "La Voie de la Nature" a été pour moi une aventure merveilleuse et transformatrice. Au-delà de m'aider à m'ancrer plus dans mon corps et dans la réalité du Présent, il m'a permis de percevoir plus encore la beauté de la Nature et cette indicible grâce disponible à chaque instant, en osant simplement observer et être à l'écoute de ce qui m'entoure.

Céline H.


J'ai aimé tout ce que m'a apporté ce cycle. Il m'a véritablement permis d'approfondir et d'intensifier mon lien avec la nature dans les bois environnants, et même en ville. En passant davantage de temps au milieu des arbres dans le silence, l'observation et l'écoute, j'ai pu vivre des moments simples et intenses, des moments vivants !

 

Aurélie G.