google3c6fb9877b6a0b59.html
 
Formation sylvothérapie

FORMATION Sylvothérapie

Marche consciente & Méditation dans la nature

Du 25 au 30 avril 2023 (St Eloy Les Tuileries, Corrèze)

La mission première de l'accompagnateur de marche consciente, de l'animateur nature,

ou du sylvothérapeute, ou quel que soit le nom qu'on lui donne

N'est pas tant d'enseigner des techniques ou des méditations sophistiquées

Mais d'encourager, d'inspirer et de faciliter la reconnexion profonde avec la Terre

au travers d'un cœur ouvert et réceptif.

La nature fait le reste.

A qui s'adresse cette formation ?

  • Professionnels de l'encadrement en pleine nature  (accompagnateur en montagne, guide de montagne, éducateur nature, ...) ou animateur associatif (animateur fédéral randonnée, etc)

  • Plus généralement toute personne souhaitant se former juste pour elle-même ou dans le but de partager cette inspiration et ces pratiques dans un contexte professionnel ou non

sylvothérapie, marche consciente, marche afghane, méditation dans la nature

Contenu de la formation :

Mon approche dans cette formation ne se cantonne pas à une discipline particulière comme la marche consciente, la sylvothérapie, ou autre mais se situe plutôt dans une approche globale de reconnexion à la nature, au sens large, car les principes de base sont les mêmes que l'on se connecte aux arbres, aux plantes, aux éléments ou aux animaux.

Dans la formation, je partage avec vous ce que j'ai moi-même mis en pratique et ce qui m'a le plus aidé dans mon expérience depuis 25 ans. Il y a bien sûr de nombreuses autres approches possible

Cette formation globale intègre quatre approches complémentaires   :

- la méditation dans la nature : une voie naturelle de reconnexion profonde à soi et à la Terre

- la marche consciente ou comment faire de la marche et de la randonnée une pratique méditative
- la sylvothérapie qui regroupe toutes les approches spécifiques en lien avec l'arbre et la forêt. 
- la marche afghane qui est une technique de marche spécifique de régénération et d'oxygénation.​

Se former en sylvothérapie

6- Cadre légal et sécuritaire

Déroulé jour par jour

Cette formation vous mettra tout d'abord en position de "participant-observateur". Puis dans la deuxième partie, nous aborderons plus la dimension pédagogique, et il vous sera proposé de vous-même être en position d'animateur. A l'issu de chaque animation, nous pourrons avoir un échange pour progresser et évoluer sur cet aspect là.

J1 (fin de journée) : Accueil, cercle de présentation et jeux "brise glace"

J2 : Randonnée marche consciente - Sylvothérapie le long d'une très belle rivière, l'Auvézère

J3 : Ateliers variés que je vous ferai vivre. Le soir nous ferons aussi un atelier nocturne, avec une approche de la nuit

J4 : Chaque participant sera amené à animer un atelier tiré au hasard dans le manuel, s'en suivra un débriefing pédagogique

J5 : Suite des ateliers des participants puis synthèse pédagogique, réglementation, sécurité. Le soir veillée conviviale

J6 : Rangement, bilan de la formation et entretien individuel pour ceux qui le souhaitent

Quoi attendre de cette formation ?

A l'issu de cette formation, vous repartirez avec : 

  • une vision globale du chemin de la Nature dans ses différents aspects : ancrage, ouverture sensorielle, ouverture du regard et connexion à l'espace, présence du coeur et ressenti

  • une expérience de différents outils de marche consciente, méditations dans la nature, sylvothérapie, marche afghane ainsi que leurs mises en œuvre

  • une connaissance des éléments clés de la pédagogie adaptée pour partager ces approches avec un groupe ainsi que quelques notions légales et sécuritaires pour l'encadrement

  • un manuel complet et unique sur tous les sujets et regroupant un très grand nombre d'outils et de pratiques au-delà de ceux que nous verrons dans la formation. Ce manuel est le fruit de l'expérience de nombreuses années de pratiques individuelles et d'encadrement sur le terrain que j'ai pu accomplir.

  • De nombreux audios de méditations guidées enregistrées que vous pourrez utiliser à votre guise

  • une attestation de formation, justifiant que vous avez acquis certaines connaissances et expériences 

  • Et enfin, je l'espère, un plein d'inspiration pour continuer sur ce chemin de reconnexion profonde

Le lieu : un petit coin entre Corrèze, Dordogne et Haute-Vienne

La formation se déroulera sur un très beau lieu de 35ha à la limite entre la Haute-Vienne, la Dordogne et la Corrèze, sur la commune de St Eloy-les-Tuileries (19210). Ce terrain se construit aujourd'hui comme un éco-lieu, avec la présence de bois, de prairies, d'une rivière, d'un étang, de cultures vivrières et de quelques brebis. Nous irons aussi pratiquer la sylvothérapie dans quelques belles forêts alentours.

IMG-20220508-WA0068
IMG-20220508-WA0068

press to zoom
IMG-20220508-WA0003
IMG-20220508-WA0003

La petite rivière de baignade en contrebas du camp

press to zoom
IMG-20220508-WA0068
IMG-20220508-WA0068

press to zoom
1/10

Une formation sous le format d'un camp, la vie de tribu

Quoi de plus naturel et harmonieux que de faire une formation sur la Nature, en vivant pleinement dans la Nature ? Ainsi vous serez invité à venir poser votre tente au camp de base, et participer le soir aux veillées autour du feu.
La vie de tribu permet à chacun d'avoir son espace personnel tout en favorisant le lien et les échanges conviviaux.

  • Hébergement : Vous pourrez camper sur le site (petite participation à prévoir). Vous pouvez aussi être hébergé dans les hébergements et gîtes à l'extérieur (autour de Saint-Yrieix-La-Perche et Saint-Eloy-Les-Tuileries).

  • Repas : Les repas ne seront pas organisés, mais l'eau chaude sera chauffée pour tous le matin, et chaque soir une base sera préparée (riz, patates, etc.).
     

Si vous n'avez jamais campé, cela peut être une belle opportunité de le faire dans un cadre de groupe bienveillant et sécurisé. mais ce n'est absolument pas obligatoire pour suivre la formation. Et c'est tout à fait compréhensible que vous puissiez préférer pour diverses raisons un hébergement plus classique aux alentours. La formation n'en sera pas moins amondrie.

IMG-20220508-WA0054

IMG-20220508-WA0054

20220502_115649

20220502_115649

IMG-20220508-WA0029

IMG-20220508-WA0029

IMG-20220508-WA0087

IMG-20220508-WA0087

20220501_204932

20220501_204932

IMG-20220508-WA0081

IMG-20220508-WA0081

20220503_161536

20220503_161536

IMG-20220508-WA0015

IMG-20220508-WA0015

IMG-20220509-WA0006

IMG-20220509-WA0006

20220505_215256

20220505_215256

IMG-20220508-WA0008

IMG-20220508-WA0008

20220505_225350

20220505_225350

IMG-20220508-WA0055

IMG-20220508-WA0055

IMG-20220508-WA0009

IMG-20220508-WA0009

Durée et coût de la formation

Voici le format général des formations :

Durée : 5 jours et 4 nuits

Prix : 350 € (sans l'hébergement ni la nourriture)

Groupe de 6 à 14 participants maximum

Formation en sylvothérapie

La petite rivière de la Médonerie, le lieu de notre formation

Inscription

Si vous souhaitez vous inscrire ou avoir des informations complémentaires, je vous invite à me joindre directement au téléphone au 06.82.51.18.79 ou m'écrire sur pierre.lancon@hotmail.fr.

Remarques sur cette formation

Il me semble également important de partager ici quelques éléments de contexte concernant cette formation :

  • La marche consciente, marche afghane, sylvothérapie, ou méditation dans la nature, ne sont pas des termes protégés ni des territoires d'une quelconque profession. Cette formation vous donne une attestation de participation, justifiant que vous avez acquis des connaissances mais ne fait pas office de diplôme reconnu car il n'en existe pas.

  • Au-delà de la brève introduction que nous en aurons pendant la formation, il est essentiel d'apprendre les notions de sécurité de base pour l'encadrement et la randonnée en pleine nature : orientation, premiers secours en milieu forestier et montagne, appel des secours, etc... Il existe toute sorte de formation sur ces sujets qui vous délivreront une attestation.

  • Si vous souhaitez exercer à titre professionnel, il est dans tous les cas indispensable d'avoir une assurance RC Pro qui vous couvre pour vos activités. Si vous souhaitez accompagner des personnes en randonnée en milieu spécifique montagne, il faut savoir que cette profession est encadrée et nécessite le diplôme d'Accompagnateur en montagne

  • Un point essentiel est que suivre une telle formation n'est qu'une étape, un premier pas. Il est ensuite important de vivre et d'expérimenter ces pratiques d'abord pour soi-même.
  • Y a-t-il d'autres formations ? Oui bien sûr, notamment en sylvothérapie, très peu pour les autres approches Chaque formation a ses qualités et ses spécificités. C'est à vous de sentir ce qui vous attire. En général suivre son intuition nous fait faire le bon choix.

En complément ou pour préparer cette formation : le cycle "La Voie de la Nature"

En complément ou comme préparation à la formation, il peut-être bénéfique de participer au cycle  "La Voie de la Nature, apprendre à méditer et à évoluer avec la Nature". C'est un cycle en ligne en 6 semaines à raisons de 1 session hebdomadaire, avec un programme de pratiques pendant la semaine, 20 méditations guidées et un manuel de près de 80 pages. Pour en savoir plus sur ce cycle : cliquez ici

Pierre Lançon

- Enseignant habilité et supervisé de méditation de pleine conscience (Cycle MBSR, filiation Jon Kabat-Zinn)

- Accompagnateur en montagne (DE AMM)

- Animateur nature (BPJEPS EEDD)

- Sylvothérapeute, membre de l'Espace Sylvothérapie

- Membre de l'ADM (Association pour le développement de la Mindfulness)

- Formateur en Sylvothérapie, marche consciente et marche afghane pour le Centre de formation des Accompagnateurs en Montagne (CFAM)

Pierre Lançon

Le formateur

hibou.jpg

J'enseigne la méditation et guide des retraites depuis plus de 15 ans, et depuis quelques années je n'organise presque exclusivement plus que des retraites et des formations en pleine nature. Mon chemin spirituel a commencé en 1997, j'avais 22 ans, lorsque j'ai rencontré la voie du Bouddhisme tibétain. A la fin de mes études en 1999, j'ai décidé de consacrer ma vie à cette quête intérieure et je suis allé vivre pendant 14 ans dans un centre bouddhiste dans les montagnes de Savoie (Institut Karma Ling). J'y ai effectué de nombreuses retraites dont la retraite traditionnelle de 3 ans qui forment les lamas. J'ai commencé à enseigner la méditation dans ce contexte en 2006 et j'ai été l'instructeur des retraites longue durée pendant 7 ans. En 2013, s'est manifesté en moi un appel intérieur à continuer mon chemin en dehors de tout cadre traditionnel pour revenir dans le temple de la nature. C'est ainsi que ma "quête de nature" a commencé. J'ai reçu l'enseignement et l'inspiration de différents guides et personnes-médecine qui partagent un chemin spirituel en lien avec la Terre. J'ai accompli de nombreuses quêtes de vision et de retraites solitaires en pleine nature en bivouac dont une de un mois en 2018 dans les montagnes sauvages du Colorado qui a profondément changé mon expérience. J'ai mené en parallèle de cela une exploration thérapeutique personnelle (approche CNV et maieusthésie) qui m'a fait réaliser qu'un cheminement spirituel authentique ne peut pas faire fi de la dimension psychologique tant les traumatismes sont fréquents et nombreux dans notre société moderne et conditionnent notre façon de nous relier au monde.

Depuis 2016, j'enseigne la pleine conscience, notamment au travers des cycles de réduction du stress en 8 semaines par la pleine conscience (cycle MBSR, initié par Jon Kabat-Zinn). En tant qu'accompagnateur en montagne et sylvothérapeute, je guide des randos de marche consciente, de sylvothérapie, et des retraites de reconnexion profonde à la nature sur plusieurs jours. Je suis aussi formateur en Sylvothérapie, marche consciente et marche afghane pour le Centre de Formation des Accompagnateurs en Montagne (CFAM).

Chaque année, je consacre entre un et six mois de mon temps à une retraite personelle en pleine nature afin de continuer à apprendre et à évoluer en profondeur.

J'ai aussi traduit en français deux livres qui ont été pour moi une source d'inspiration essentielle (voir ci-dessous Grâce Primordiale, et La Distance Devient Ciel).

La voie est vaste et profonde et je ressens beaucoup d'humilité tant il me reste de choses à apprendre. Mais une chose est sûre, ces années ont ancré en moi une profonde confiance dans cette voie spirituelle naturelle, hors des sentiers battus par les religions et les traditions, une voie qui place le cœur au centre et la nature comme guide. Une voie que j'ai à cœur de partager avec d'autres tant elle me semble vitale pour opérer la mutation profonde de notre monde.
 

Le bain de forêt ou shinrin yoku

Un sage ne voit pas le même arbre qu'un fou

William Blake

La sylvothérapie, c'est quoi au juste ?

 

D'une façon très simple, on pourrait définir la sylvothérapie comme une voie complète de développement de l'individu centrée sur l'arbre et la forêt. C'est une dimension particulière de la Voie de la Nature. Elle propose une diversité de pratiques allant de la réduction du stress jusqu'au plein épanouissement spirituel de l'individu.

La sylvothérapie est un terme assez récent mais sa pratique n'a été inventée par personne et remonte en fait à la nuit des temps. Depuis que l'homme vit dans la forêt, qui est son milieu d'origine, il pratique la sylvothérapie sans le savoir. L'arbre a toujours eu une place fondamentale dans la vie humaine : non seulement en tant que soutien de la vie (depuis l'oxygène jusqu’au bois pour le feu et la construction) mais aussi en tant que médecine et comme source de sagesse ancestrale. Nombreux sont les peuples premiers ou peuples de la nature, et certainement nos ancêtres les chasseurs cueilleurs, qui voient l'arbre et la forêt comme de véritables médecins et guides spirituels.

Sylvothérapie ou Shinrin yoku (bain de forêt) ?

Dans une histoire récente, la connexion avec la forêt a été remise en valeur dès le début des années 80 au Japon, déjà porteur d'une tradition animiste très ancrée. Elle a donné naissance au terme japonais "Shinrin Yoku". En japonais, « shinrin » signifie « la forêt », et « yoku » désigne « le bain ». Le Shinrin yoku est donc littéralement un « bain de forêt ». Très simplement cela désigne un temps d'immersion dans la forêt, dans un état de présence et de réceptivité, permettant de recevoir tous les bienfaits de la présence des arbres. Il faut attendre 1985 en France pour qu'un ingénieur des eaux et forêts, Georges Plaisance, publie un livre sur ce sujet : Forêt et santé. En 2012, le Dr Qing Li et plusieurs de ses collègues initient une nouvelle discipline appelée « sylvothérapie » (forest medicine), entrant dans la catégorie des médecines alternatives, environnementales et préventives, et qui prend pour fondement les effets du milieu forestier sur la santé.

Si l'on souhaite différencier sylvothérapie et shinrin yoku, il est possible de dire que le Shinrin Yoku ou "bain de forêt" constitue l'une des pratiques d'une voie beaucoup plus vaste, la sylvothérapie, regroupant de nombreuses autres pratiques de santé en lien avec l'arbre et la forêt.

Les bienfaits étudiés de la sylvothérapie

Pour comprendre les bienfaits des bains de forêts, les chercheurs comme le Dr Qing Li (Forest Bathing Institute), ont particulièrement axé leur recherche sur les composés aromatiques présents dans les feuilles des arbres, les phytoncides et les terpènes. Ce sont d’ailleurs des substances odorantes qui sont très utilisées en aromathérapie, et que l’on retrouve souvent dans les huiles essentielles pour leurs vertus curatives reconnues.

Ainsi, parmi les bienfaits recensés, l'exposition aux phytoncides induit :

  • l'accroissement des cellules tueuses anti cancéreuses NK et l'amélioration de l'activité des protéines anticancer

  • la réduction significative du taux de cortisol (hormone du stress)

  • l'augmentation de la qualité et la durée du sommeil

  • la diminution des troubles anxieux, confus, émotionnels ou de fatigue

  • la diminution de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque

  • l'amélioration générale de l'humeur

  • l'accroissement de la variabilité de la fréquence cardiaque

  • l'apaisement du système nerveux sympathique et la stimulation du parasympathique

Les bienfaits de la connexion aux arbres et à la forêt dépassent largement le domaine de la santé physique, et touchent toutes les dimensions de l'être : émotionnelle, sensible, énergétique, spirituelle. Comme dans toute voie authentique, il ne s'agit pas de croire mais de faire soi même l'expérience pour vérifier si cette connexion aux arbres est pour nous bénéfique. C'est en expérimentant que notre confiance en ce chemin grandira.

Un arbre renversé par le vent

avait plus de branches que de racines.

Proverbe Chinois

L'arbre, source de sagesse

Comme tout dans la nature, mais avec une place particulièrement importante, les arbres sont avant tout des êtres de sagesse. La lignée des arbres, en particulier les conifères, est très ancienne. Les premiers conifères sont apparus il y a 350 millions d'années. Ils ont connu des périodes d'extinction massive (comme la crise de Crétacée).

En tant que grands êtres sur cette planète, pour autant que l'on soit ouvert, ils nous révèlent nos propres qualités fondamentales à commencer par l'ancrage, la stabilité, la force, et bien d'autres mystères… Mais il ne sert pas à grand-chose d'en parler, c'est dans la relation intime et patiente avec l'arbre qu'il nous révélera la sagesse ancestrale dont il est porteur.

Les pratiques de sylvothérapie

Aujourd'hui la sylvothérapie regroupe tout un tas de pratiques variées pour entrer en lien avec les arbres : approches sensorielles en pleine présence, pratiques énergétiques, contemplation, approche intuitive et miroir, approches artistiques et sensibles, marche consciente, etc… Il n'y a pas une pratique de la sylvothérapie mais une grande variété de possibles. En fait, toute pratique permettant d'entrer en lien profond avec l'arbre et de cheminer avec lui vers une santé physique, émotionnelle, énergétique et spirituelle peut être considérée comme faisant partie de la sylvothérapie.

Comme pour tout ce qui concerne la reconnexion à la nature, les techniques de méditation sont secondaires. Les pratiques les plus profondes sont souvent les plus simples. Le plus important est d'entrer dans un état d'ouverture et de réceptivité, dans une expérience du cœur fluide et fusionnelle. La nature, et ici les arbres, font le reste.

La pratique du bain de forêt ou "shinrin yoku"

A titre d'exemple, voici la description de l'une des pratiques de base de la sylvothérapie : le bain de forêt ou "shinrin yoku" .

Elle est très simple et en même temps très profonde.

Marcher doucement en forêt, sans but, ni endroit où aller. Juste marcher avec l'intention d'être en lien, dans un état d'ouverture et de réceptivité. Il ne s'agit pas de faire quelque chose, ou d'appliquer une technique, mais simplement de se laisser être dans la présence de la forêt qui nous entoure. Il peut être utile en introduction de se recentrer posant notre attention sur notre respiration et en ressentant tout notre corps, en particulier la sensation des pieds sur le sol. Laisser la respiration se ralentir et devenir plus profonde, se relâchant avec chaque expiration, avec peut-être une petite pause naturelle (sans forcer) à la fin de l'expiration jusqu'au moment où l'on souhaite inspirer de nouveau. Puis l'on commence notre ballade-errance, avec cette intention d'être en lien, une intention de découvrir, de curiosité. On marche lentement et on laisse nos sens entrer en connexion naturellement avec ce qui appelle.  L'on peut regarder la forêt, un arbre dans son ensemble ou juste un détail, une écorce, une feuille, un bourgeon, une racine... L'on peut écouter les voix de la forêt, le bruissement du vent dans les branches, les oiseaux, etc... L'on peut sentir, humer les différentes odeurs qui peuvent se dégager des arbres, des plantes, ou de la Terre. Le sens olfactif est un sens très important dans la connexion à la nature car il nous connecte directement à des expériences, comme dans l'aromathérapie. L'on peut aussi toucher si un arbre nous appelle... Il n'y a pas d'agenda, simplement laisser nos sens libres d'entrer en lien avec ce qui nous parle. 

Il s'agit non seulement d'ouvrir nos sens mais aussi de ressentir la présence. C'est la dimension de l'écoute profonde, l'écoute du coeur. Comment cette forêt résonne ou se ressent en moi. "How does that feel ?" Comment cet arbre me parle t'il, comme est ce que je le ressens? Peut-être ressentons-nous par exemple du calme, ou de la quiétude. Ce n'est pas le calme des arbres que nous ressentons, mais notre propre calme qui nous est révélé par les arbres.

Contrairement à notre vision moderne occidentale, il est bien de marcher en considérant les arbres comme des êtres vivants sacrés qui ont quelque chose à nous communiquer, à nous transmettre. Ils sont porteurs d'une sagesse ancestrale. Ainsi l'on marcher en silence, avec douceur, humilité, retenue, un peu comme si l'on marchait dans un temple sacré, ou dans une cathédrale.  Parfois lorsqu'on le souhaite, il est bien de faire une petite pause, s'asseyant ou restant debout, afin de ressentir encore plus profondément ce qui nous entoure, la forêt ou un arbre en particulier. Puis l'on reprend le cours de la marche… Si des pensées viennent interférer, on ne cherche pas à les empêcher mais on ne leur donne pas d'importance, et l'on revient simplement à la présence aux arbres.

20 à 30 minutes d'immersion dans une marche présente comme celle-ci procurent déjà de grands bienfaits.
 

Les arbres ont tenu une place essentielle dans ma vie et m'ont appris bien des leçons. Chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l'espoir. Avec ses racines profondément ancrées dans la terre et ses branches qui s'élancent vers le ciel, il nous dit que pour aspirer à aller toujours plus haut, nous aussi nous devons être bien enracinés au sol car, aussi haut que nous nous élancions, c'est toujours de nos racines que nous puisons notre force.

Wangari Maathai 

 
Robert and Rachel Olds.jpeg

Robert and Rachel OLDS

Robert et Rachel Olds sont deux purs joyaux cachés. Ils ont passé de nombreuses années en retraite spirituelle dans la nature. Ils ont réalisé l'essence du chemin et partagent la voie primordiale du coeur originel et de la radiance.

www.acircleisdrawn.org

grace primordiale.jpg
la distance devient ciel.jpg
ohki forest.jpg

Ohki FOREST

Femme-médecine, Shaman, originaire d'une tribu indienne du Canada et oeuvrant depuis plus de 35 ans au Chiapas au Mexique pour la communauté Maya et pour créer des ponts entre les peuples de la Terre et l'Occident.

http://www.ohkiforest.com/

dreaming.jpg
return.jpg
stephen harrod.jpg

Stephen Harrod Bunher

Naturaliste et poète, Stephen Harrod Bunher enseigne comment lire dans la nature comme dans un livre ouvert au travers de la perception directe du coeur. Des enseignements rares pour revenir à un mode de perception que l'humain a progressivement abandonné depuis longtemps: ressentir plutôt que penser.

www.stephenharrodbuhner.com

plant intelligence.jpg
secret teachingss of plants.jpg
David abram.jpg

David Abram

Ecophilosophe américain David Abram a beaucoup étudié avec les peuples premiers de diverses traditions. Il décrit avec une immense finesse comment notre humanité s'est éloignée de la nature et ce que les traditions orales des peuples premiers ont aujourd'hui à enseigner au monde moderne.

www.wildethics.org

quand la terre sest tue.jpg
becoming animal.jpg
John Milton.jpg

John Milton

John P. Milton est l'un des pionnier du courant écologique aux Etats-Unis. Il a passé 23 ans en retraite dans la nature et oeuvre sans relâche et avec un dévouement sans faille depuis plus de 60 ans à la préservation de l'environnement et à la transmission d'une voie spirituelle dans la nature.

www.sacredpassage.com

sky above earth below.jpg
reconnection nature.jpg

Inspirations