google3c6fb9877b6a0b59.html
 

Méditer les yeux ouverts ou fermés ?

De nos jours, l'on voit beaucoup de méditants les yeux fermés. Mais peut-on méditer les yeux ouverts ? Et quels sont les avantages de méditer les yeux fermés ou ouverts ?

Méditer les yeux ouverts

Qu'en disent les traditions de méditations ?

Dans la tradition bouddhiste, les écoles divergent. Le Théravada, ou école ancienne, dont sont issus les méditations Vipassana et la pleine conscience, enseignent principalement de méditer les yeux fermés. Par contre le Zen et la tradition tibétaine enseignent presque exclusivement de méditer les yeux ouverts.

Méditer les yeux fermés

Le simple fait de fermer les yeux active le système parasympathique, c'est-à-dire que cela donne comme information au cerveau qu'il n'y a pas de dangers particuliers, et que l'on peut littéralement "s'endormir". Ainsi fermer les yeux est très avantageux pour toutes les techniques de relaxation. De plus, les yeux fermés, notre sens visuel, en général prédominant, est déconnecté. Cela diminue ainsi les sources potentielles de distractions visuelles, et laisse plus de place aux autres sens, dont en particulier la sensation du corps et de la respiration, qui sont les supports de présence fondamentaux des méditations Vipassana et pleine conscience. Avoir les yeux fermés facilite aussi l'introspection, la prière, et les méditations faisant appel à la visualisation ou à l'imaginaire.


Méditer les yeux ouverts

Les qualités de la méditation les yeux fermés peuvent aussi être ses inconvénients. Si les yeux fermés permettent de se relaxer plus facilement, ils peuvent aussi évidemment favoriser l'endormissement ou la torpeur. De plus, lorsque les yeux fermés, cela nous coupe d'une grande partie des informations du monde extérieur, et de ce fait, nous pouvons avoir tendance à rester plus dans notre mental.

Au contraire, méditer les yeux ouverts présente de nombreuses qualités :

  • Les yeux ouverts favorisent l'ouverture et la clarté. L'ouverture du champ visuel et la clarté extérieure stimulent naturellement l'ouverture et la clarté de l'expérience.

  • La posture du regard est complètement reliée à notre expérience. Ainsi un regard doux et ouvert favorise l'ouverture et la non-saisie. Un regard posé favorise l'apaisement du mental. On peut remarquer ce regard dans les statues du Bouddha, qui a les yeux détendus, mi-ouverts.

  • L'ouverture du regard permet de cultiver une expérience de présence globale, panoramique, non filtrée par le mental, et permettant à l'intelligence intuitive du coeur de se manifester.

  • Enfin les yeux ouverts permettent de mieux d'apprendre à intégrer la méditation dans la vie de tous les jours. En effet nous vivons les yeux ouverts, et si l'on souhaite pouvoir intégrer la méditation dans les activités du quotidien, il est important d'apprendre à méditer les yeux ouverts.

Les yeux, porte de la sagesse

Dans de nombreuses traditions, les yeux sont considérées comme la porte de la sagesse. Il existe des voies très profondes qui enseignent l'utilisation de différents modes de regard pour entrer dans l'expérience ultime. On utilise parfois le terme "contemplation", faisant référence à un état d'absorption, d'unité, de non séparation. Et cette contemplation s'effectue les yeux ouverts. Ainsi les yeux ouverts constituent le regard de la contemplation profonde, cet état d'unité qui est le fond de toute quête spirituelle.


En résumé, il est possible de méditer les yeux fermés ou ouverts selon les instructions et les méthodes que l'on pratique, mais il est important dans tous les cas d'apprendre à méditer les yeux ouverts si l'on souhaite approfondir son expérience et l'intégrer dans sa vie quotidienne.


Comment méditer les yeux ouverts

La posture physique de méditation reste identique sauf que les yeux sont ouverts. Le point clé du regard est que les yeux sont détendus et ne fixe pas un objet particulier. Il est important qu'il n'y ait pas de tension dans le globe oculaire. On parle parfois de regard doux. Et lorsque le regard ne fixe pas, il est naturellement ouvert, posé, un peu comme si on contemplait le milieu de l'espace. Il est possible de regarder légèrement vers le bas, ce qui favorise le calme. Ou plutôt devant soi pour stimuler la clarté et l'ouverture. Cette ouverture du regard n'empêche pas d'être attentif aux sensations du corps ou de la respiration mais surtout la grande qualité de ce regard est qu'il favorise l'expérience de présence panoramique, tout ouvert, en laquelle on ne cherche pas à porter son attention sur quelque chose de particulier mais en laquelle on laisse l'expérience totale se déployer naturellement dans l'ouverture sans saisie.


Si vous souhaitez approfondir votre expérience du regard ouvert, en particulier dans le contexte de la Nature, vous pourrez trouver quelques clés dans le cycle en 7 semaines "La Voie de la Nature" .



Articles récents