google3c6fb9877b6a0b59.html MBSR méditation pleine conscience Nice Menton Alpes maritimes
 

Origine de la pleine conscience et son essor dans le monde contemporain

Encadré 0 : “DE LA SIMPLICITE AU BEAU MILIEU DU CHAOS”

Au beau milieu du chaos et de la tension, de la maladie et la douleur, il existe des ressources intérieures de simplicité, confiance et bien-être auxquelles nous pouvons accéder. La pleine conscience est la clef : elle nous aide à vivre notre expérience d'instant en instant, réveillant le cœur et générant une force intérieure capable d'affronter les difficultés de la vie.

La pleine conscience est l’objectif de nombreuses pratiques méditatives anciennes. Voilà plus de 2500 ans que la méditation est inscrite au cœur de la philosophie bouddhiste. Dans l’Occident chrétien, ce terme prend un sens différent : la méditation suggère une longue et profonde réflexion, un mode de pensée exigeant et attentif. Cette démarche, que l’on pourrait dire analytique, réflexive, existe également dans la tradition bouddhiste.

Mais il y en a aussi une seconde, plus contemplative : observer simplement ce qui est. La première est une action, même s’il s’agit d’une action mentale (réfléchir sans déformer). La seconde est une simple présence, mais éveillée et affûtée (ressentir sans intervenir). Elle se base sur un des piliers de l’enseignement du bouddha, les quatre attentions.

Encadré 1 - les quatre attentions : l’attention au corps : respiration, posture, mouvements, l’attention aux sensations : agréables désagréables ou neutres, l’attention à l’esprit : à son état, induit par nos tendances habituelles, l’attention aux objets mentaux : pensées, aux émotions, obstacles.

C’est la méditation qui permet de percevoir qu’il est possible de sortir de ces afflictions. Cette approche systématique développée dans et par la pratique méditative permet de s’extraire progressivement des conflits, des déchirements et des tiraillements de tous ordres, permettant de gagner peu à peu en liberté, en sagesse et en paix.

Encadré 2 - « …La méditation n’est ni une réflexion approfondie, ni une méthode psychologique, ni une pratique induisant des états altérés de conscience… La méditation bouddhique s’apparente à un exercice spirituel préparant l’esprit à la manifestation de la sagesse en lui à l’instar d’une terre en friche dont on enlève patiemment les mauvaises herbes et casse les mottes pour la préparer à la culture… » Philippe Cornu

Depuis quelques années la psychologie et les neurosciences se sont aperçus que la Pleine Conscience pouvait être outil puissant de guérison, ses vertus soignantes pouvaient être mises à contribution pour soulager les souffrances les plus diverses. Les premiers à l’avoir importée dans le monde de la psychologie scientifique, et à lui avoir donné son assise et son rayonnement actuel, furent un professeur de médecine, américain, Jon Kabat-Zinn, et un psychiatre canadien, Zindel Segal. 

La MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » est le nom donné par Jon Kabat-Zinn au programme qu’il développe depuis 1979 à la clinique de réduction du stress du centre hospitalier du Massachusetts, devenue maintenant le CFM (Center for Mindfulness in Medecine, Health Care, and Society). 

Initialement développés dans les hôpitaux, les programmes MBSR de réductions du stress ont élargi leurs champs d’application pour venir en aide à d’autres catégories de population se trouvant parfois dans les difficultés, parfois dans la tourmente (dans les prisons, en entreprise, auprès des personnes âgées, auprès des étudiants, des juristes, etc.). Ou simplement comme une aide à vivre leur vie au quotidien. 

 

Encadré 3 - cité par Jon Kabat Zinn « Un être humain est une partie du tout, que nous appelons « Univers », une partie limitée dans le temps et l’espace. Il fait l’expérience de lui-même, de ses pensées et de ses sentiments comme quelque chose de séparé du reste - une sorte d'illusion d'optique de sa conscience. Cette illusion est pour nous une forme de prison, nous limitant à nos désirs personnels et à l'affection des quelques personnes les plus proches de nous. Notre tâche consiste à nous libérer, nous-mêmes, de cette prison en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser tous les êtres vivants et la nature toute entière dans sa beauté. Personne ne peut tout à fait parvenir à ce résultat, mais l’effort consenti pour atteindre un tel niveau de conscience participe en soi à la libération et au fondement d’une tranquillité intérieure. »  Albert Einstein New York Times, 29 mars

 

Quiétude - MBSR Pleine conscience

Méditation Nice, Menton, Cap d'Ail,

Valbonne (Sophia Antipolis), Villeneuve Loubet, Cannes

  • Facebook Social Icon

Ce que nous proposons sur Nice et Alpes Maritimes :

Nous contacter

info@quietude-mbsr.fr

Tél : 06 82 51 18 79  ou

06 07 74 73 13